Archives du mot-clé rugby

Un médaillé Or pour les Ballons d’Oc 2014

Cette année ce sont Marc Baget, Pierre Caillet et Rémy Martin qui sont les lauréats pour l’ASBH des Ballons d’Oc 2014.
Et en tant que supporter inconditionnel du club de rugby de sa région, c’est tout naturellement, que Marcel Iché du Domaine de la Gourgasse Neuve, s’est joint aux Ballons d’Oc. Il a offert à chaque joueur une caisse de sa cuvée d’exception “Lo Mameto”, médaillée d’or au concours des Grands vins du Languedoc-Roussillon 2014, cuvée hommage à son grand-père talonneur de l’ASBH de 1936 à 1939.
C’est donc avec une émotion toute particulière et un présent riche de sens qu’une fois de plus la Gourgasse Neuve, montre son engagement aux côtés de son équipe de rugby qu’elle porte fièrement dans son cœur.

Voir l’article Midi-Libre

Béziers : le fief de Gourgasse Neuve

Beziers-pont-vieux

Béziers depuis les berges de l’orb

Le fief de Gourgasse Neuve est Béziers, en Occitan Bèsiers, commune située dans le département de l’Hérault et dans la région du Languedoc-Roussillon. Forte d’une centaine de milliers d’habitants, Béziers est la seconde vile de l’Hérault, la quatrième de la région. Le saviez-vous ? Ses habitants sont appelés « les Bitterois et Bitteroises » de Baeterrae, le nom latin de la ville. La renommée de Béziers s’est faite à travers la viticulture, le rugby ou encore la Féria, qui rassemble chaque été environ un million de participants. Le Domaine participe activement à cette Féria en y commercialisant des vins tels que son rosé vêtu d’un toro coloré.

Lo Maméto pour trinquer aux 100 ans de l’ASBH

Marcel Iché rend ainsi hommage à son grand-père, talonneur au club de 1936 à 1939

La passion du rugby chevillée au corps, Marcel Iché, vigneron-éleveur du domaine de la Gourgasse Neuve, ne pouvait pas laisser passer l’occasion de rendre hommage à son grand-père, Lo Maméto, pour les 100 ans du club, en consacrant une cuvée spéciale à son effigie.

« Recruté en 1936 par Jules Cadenat, il était le seul Biterrois sélectionné au sein du comité Languedoc-Roussillon pour participer à la coupe de France », explique, ému, le petit-fils. Une finale inespérée, remportée au Parc des Princes face à la Côte Basque. Une semaine plus tard, tout auréolé de son succès, le groupe languedocien remettait le couvert à Toulouse pour un match de sélection en vue de la confrontation avec l’équipe d’Allemagne. « Mais malgré un nouveau succès, mon grand-père n’a pas été pris en équipe de France, le sélectionneur lui préférant le talonneur de Bayonne. C’est de là qu’est née une certaine rivalité dont le dénouement a eu lieu devant la saison 1937-1938 sur la pelouse de Biarritz, où mon grand-père a retrouvé son ami sur sa route son « ami » Ithuria ».

La légende dit que l’aïeul des Iché est sorti d’une mêlée avec l’oreille du talonneur adverse à la bouche. Ithuria lui a alors rendu la pareille, en lui filant deux coups de chausson dans le museau lui cassant les huit dents de devant. « Il avait fini le match avec une balle de coton dans la bouche. Mais quand il souriait, il ressemblait à une grand-mère édentée. D’où son surnom : Lo Maméto (NDLR : « Le » grand-mère) !

Source Midi Libre – 11/03/2011 – Laurent VERMOREL