Archives du mot-clé baron gourgasse

Une nouvelle parure pour le Baron de la Gourgasse

La nouvelle étiquette de la bouteille du Baron de la Gourgasse« Baron de la Gourgasse ». En l’habillant d’une nouvelle étiquette, moderne, sophistiquée et élégante.

Exit l’étiquette blanche, le petit médaillon et toutes les mentions légales. Dite bonjour, à une étiquette chic empreinte de simplicité.
La nouvelle étiquette est noire, le blason du domaine, de couleur or, est mis à l’honneur et y trône fièrement.
Marcel Iché, a pris le parti de ne plus noyer son étiquette sous de multiples informations qui se trouvent maintenant sur la contre.
Le nom de la cuvée, « Baron de la Gourgasse » est donc inscrit en caractères plus gros. En dessous, on peut lire l’appellation Coteaux d’Ensérune et voir le logo Sud de France.
En dehors d’un choix de couleurs plus nobles, ce qui interpelle dans cette nouvelle parure, c’est le visage du baron. A l’instar de l’ancienne étiquette, ici on capte son regard et le nom de la cuvée prend tout son sens.
La transformation ne s’arrête pas là. Pour un aspect encore plus moderne, la nouvelle contre étiquette est en polypropylène transparent.
Les vins rouge, rosé et blanc ne sont plus placardés par une contre étiquette blanche, il y a maintenant un jeu de transparence qui magnifie la bouteille et le liquide.

Le Domaine de la Gourgasse Neuve met un point d’honneur à continuer de séduire ses consommateurs en proposant de la nouveauté. Dans un véritable souci d’évoluer avec son temps, il n’hésite pas à rénover son image.

Canal du Midi, un chef d’oeuvre en péril !

Domaine de la Gourgasse, à l’abri des platanes

Domaine de la Gourgasse, à l’abri des platanes

Le Canal du Midi est le symbole de toute une région, ce chef d’œuvre construit par Pierre-Paul Riquet à la fin du XVII ème siècle est même inscrit au patrimoine mondial de l’humanité depuis 1996. Il représente un tracé de 42 000 platanes, une œuvre colossale, qui attire les touristes du monde entier.

Mais en 2006, un mal incurable frappe les arbres bicentenaires. Un champignon appelé le « chancre coloré » décime 10 000 arbres dont 7000 ont déjà été abattus.
Devant cette hécatombe l’établissement public Voies Navigables de France (VNF) a entrepris de remplacer les 42 000 platanes bordant le Canal, en espérant une solution miracle.

Prochainement un vaccin sera testé à Sallèles-d’Aude ainsi qu’à Castelnaudary avec l’accord de la VNF. Il faudra cependant être patient car les résultats ne pourront être constatés que dans deux à trois ans.

Ce champignon n’aura pas seulement touché les platanes, c’est toute une population qui se retrouve orpheline, population pour qui le Canal fait parti du décor quotidien.

C’est le cas du Domaine de la Gourgasse Neuve, une exploitation viticole fondée en 1880 située à Béziers entre le Canal du Midi et la Via Domitia.
Les vignes de la famille Iché ont grandi et se sont épanouies aux côtés de ces arbres protecteurs.
Aujourd’hui, le domaine est seul pour donner toutes ses lettres de noblesse à son petit bout de Canal « amputé » de ses membres. Il vous invite à le rejoindre pour continuer à faire vivre la mémoire de ces « grands messieurs » qui l’ont vu naître.